Le projet Authier Lithium
Extraction et concentration du minerai contenant le lithium

Un projet minier de petite taille

C’est forte de ces connaissances que la minière junior Sayona Mining Ltd et son équipe de projet québécoise, cumulant plusieurs décennies d’expérience dans le domaine minier, a décidé d’élaborer le projet Authier Lithium.

Le projet représente un investissement estimé à 90 M$ CAN pour une production annuelle de 87 400 tonnes de concentré de spodumène contenant du lithium (6 % Li2O). Le projet comprend une mine à ciel ouvert, une aire d’accumulation des stériles et des résidus miniers filtrés (une halde), une usine qui traitera 1 850 tonnes par jour de minerai contenant du lithium, ainsi que des bassins de collecte des eaux de ruissellement et des eaux de dénoyage de la fosse.

La mine à ciel ouvert aura, à la fin de l’exploitation, une longueur de 1 000 mètres, une largeur de 600 mètres et une profondeur de 200 mètres.

Réserves

12.1 millions de tonnes de minerai

Concentré

1.6 millions de tonnes de spodumène

Production quotidienne

1800 tonnes de minerai

Production annuelle

87 400 tonnes de concentré

Exploration

18 ans

Investissement

90 millions

La méthode d'extraction

Sayona Québec inc.  privilégie une méthode conventionnelle en ce qui a trait à ses activités d’extraction du minerai contenant du lithium, soit le forage et le dynamitage. Le minerai sera chargé et transporté par camion vers l’usine de traitement située sur le site. Le concentré produit sera ensuite acheminé dans la région de Montréal par camion.

Les infrastructures

L’usine et les installations du projet Authier Lithium sont conçues pour une capacité de traitement de minerai contenant du lithium de 1 850 tonnes par jour.

Au-delà de 2 000 tonnes par jour, l’entreprise devrait procéder à une nouvelle demande auprès du gouvernement, en vertu de l’article 31.1 de la Loi sur la qualité de l’environnement du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC).

L'historique du site

  • Exploration par le Gouvernement du Québec
  • Levé géophysiques et forage d'exploration (6) par East-Sullivan Mines ltée
  • Campagne de forage (23)
    Identification de pegmatite à spodumène sur la propriété.
  • Essai métallurgique par le MRNQ
  • Campagne de forage (8) par East-Sullivan Mines ltée et SOQUEM
  • Campagne de forage (33) et essais métallurgique par Raymor Ressources ltée
  • Campagne de forage intensive (69) et étude de préfaisabilité par Gen Eagle Ressources
  • Rapprot technique NI43-101 par Glen Eagle Ressources
  • Acquisition du projet Authier par SAYONA
  • Campagne de forage de SAYONA (31) et augmentation de la ressource
  • Réalisation d’une étude de préfaisabilité et mise sur pied de l’équipe de projet.
  • L’évaluation environnementale ainsi que le plan de réaménagement et de restauration du site ont été rendus publics
  • L’étude de faisabilité finale et le rapport de consultation ont été rendus publics

Le processus d'approbation

Le projet Authier Lithium est soumis au processus de l’article 22 de la Loi sur la qualité de l’environnement du ministère de l’Environnement et de la lutte contre les changements climatiques (MELCC) ainsi qu’au processus de la Loi sur les mines du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN) pour l’approbation des projets miniers métallifères de petite taille. Ces processus sont moins connus que celui du processus d’évaluation et d’examen des impacts de certains projets (majeurs) pouvant inclure un BAPE, mais ils sont tout aussi rigoureux.

Le processus légal et réglementaire du MERN et du MELCC permet à des petits projets miniers métallifères de moins de 2000 tonnes métriques par jour, comme le projet Authier Lithium, d’entamer un processus de consultation publique et d’évaluation par les experts des deux ministères sur la base d’une évaluation environnementale complète et scientifique qui analyse les répercussions du projet sur les milieux naturels et humains et propose des mesures d’atténuation et de bonification.

Soulignons, que la limite des petits projets miniers métallifères de moins de 2000 tonnes par jour a été adopté par l’Assemblée Nationale en 2013 avec la Loi modifiant de la loi sur les mines et que le Conseil des ministres a reconnu la valeur et a maintenu le double processus prévu pour les projets miniers métallifères de moins de 2000 tonnes par jour et de 2000 tonnes métriques et plus par jour, lors de l’adoption le 21 mars 2018, du Règlement relatif à l’évaluation et à l’examen des impacts sur l’environnement de certains projets.

Télécharger le document
PROCESSUS POUR LA DÉLIVRANCE D’UN BAIL MINIER ET DÉLAI DE TRAITEMENT AU MERN

Le processus de consultation

Dans le but d’inclure les gens de la communauté dans le processus du projet Authier Lithium, plus de 50 rencontres avec diverses parties prenantes ont été effectuées. Des assemblées publiques ont été réalisées en mars 2018 et en juin 2018 à La Motte, Pikogan et Amos.

Le tout s’est tenu sous l’observation du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN) et du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC). Soumis aux exigences du gouvernement, Sayona Québec inc. a également dû déposer un rapport complet de consultations incluant l’ensemble des questions et des opinions des parties prenantes, ainsi que les réponses fournies par le promoteur. Le tout fut également accompagné d’enregistrements audio des assemblées publiques.

Il va sans dire que le projet Authier Lithium, développé et dirigé par des gens d’ici, n’ira de l’avant que lorsque le MERN et le MDDELCC seront convaincus de la valeur scientifique des études et de la qualité de la consultation publique. Pour en savoir plus sur ce processus du MERN, nous vous invitons à consulter le Guide sur l’organisation d’une consultation publique par le promoteur d’un projet minier, publié par le MERN.

Localisation

Le projet Authier Litihum est situé sur le territoire de la première nation Abitibiwinni de Pikogan et de la municipalité de La Motte, à 30 km d’Amos.