Mise à jour du directeur-général de Sayona : le Québec se prépare à la période post-pandémique

Faits saillants

• Réouverture des mines du Québec à partir du 15 avril 2020, avec des mesures strictes en place pour se protéger contre la pandémie de COVID-19

• Le premier ministre du Québec, M. François Legault, établit un plan pour l’avenir de la province après la pandémie afin de soutenir une reprise économique rapide, y compris un soutien au secteur des minéraux stratégiques du secteur des batteries

• La diversification des chaînes d’approvisionnement mondiales confère à l’industrie québécoise du
lithium un avantage stratégique en raison de la proximité du marché nord-américain des batteries

L’entreprise de production minière dans le secteur lithium Sayona Mining Limited (ASX: SYA; OTC: DMNXF) a salué les plans du Québec pour préparer la période post-pandémique et son soutien au secteur des minéraux du secteur des batteries, ce qui est perçu comme un autre vote de confiance de la gouvernance dans l’industrie du lithium de la province.

Le 6 avril 2020, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé un plan pour la reprise économique rapide de la province après la pandémie de COVID-19, y compris un programme de 100 millions de dollars canadiens (112 millions de dollars australiens) pour la formation des travailleurs. Le gouvernement du Québec travaille sur des actions visant à accroître l’autosuffisance de la province dans des domaines comme les soins de santé et l’alimentation, tout en stimulant l’industrie à la grandeur du Québec, y compris le secteur des minéraux de batterie.

Le gouvernement du Québec a récemment annoncé un investissement de 90 millions de dollars canadiens dans le secteur des minéraux stratégiques, dont le lithium, dans le cadre de son budget pour l’exercice 2021 (voir l’annonce ASX de Sayona du 25 mars 2020).

L’industrie minière a également reçu un coup de pouce avec l’annonce de la réouverture des mines au Québec à partir du 15 avril 2020, avec des mesures strictes en place pour se protéger contre la contagion du COVID-19. Ces mesures comprennent la réduction du nombre de personnes à bord des vols à destination et en provenance des zones minières, l’utilisation d’un plus grand nombre d’avions pour assurer une distance sociale et garantir aux travailleurs un équipement de protection individuelle.

Le directeur général de Sayona, Brett Lynch, a déclaré : «Assurer la santé et le bien-être de la communauté est la plus haute priorité et nous saluons les mesures de protection du gouvernement du Québec. La reprise des activités minières est une étape importante et le soutien du gouvernement à l’exploitation minière et au secteur batterie est extrêmement important pour permettre une reprise économique rapide. »

Il a ajouté: «De manière significative, les analystes ont souligné le besoin accru de diversification des chaînes d’approvisionnement suite à la pandémie mondiale. Le Québec est extrêmement bien positionné à cet égard, en raison de sa proximité avec le marché nord-américain des batteries et de ses autres avantages concurrentiels, notamment l’accès à des infrastructures de classe mondiale, une main-d’œuvre qualifiée et une énergie hydroélectrique économique et durable. »

Des tendances telles que les constructeurs automobiles localisant la fabrication de batteries au lithiumion dans leurs usines d’assemblage de véhicules électriques (EV) devraient s’accélérer, dans un contexte de ralentissement logistique causé par la pandémie, selon des analystes tels que EY. À titre d’exemple, le constructeur automobile américain General Motors a annoncé son intention de s’approvisionner en lithium et en nickel en Amérique du Nord pour sa nouvelle gamme de véhicules électriques.

Parallèlement, dans le cadre de ses plans d’expansion au Québec, Sayona a continué de faire avancer son offre pour North American Lithium (NAL) tout en progressant dans les approbations de son projet phare Authier Lithium.

En ce qui concerne NAL, Sayona a été invitée par le contrôleur nommé par le tribunal (administrateur) à autoriser l’offre de la société à rester ouverte à l’acceptation jusqu’au 1er mai 2020, « ou à une date ultérieure qui pourrait être convenue par écrit avec le contrôleur ». Sayona a confirmé son acceptation et se réjouit de poursuivre son dialogue avec le moniteur et d’autres parties prenantes clés concernant sa candidature.

En collaboration avec une équipe technique de classe mondiale, la Société considère qu’elle a un avantage concurrentiel unique de pouvoir combiner le minerai produit à partir du projet Authier à proximité avec le minerai produit à NAL, facilitant une amélioration significative des performances et de l’économie de l’usine.

M. Lynch a ajouté : «Le Québec a extrêmement bien géré la pandémie de COVID-19 et ses plans de relance économique devraient voir la province se remettre rapidement des effets tragiques du coronavirus. Sayona a hâte d’aider à faire avancer la reprise grâce à nos nouveaux investissements prévus, qui se traduiront par une augmentation des emplois et d’autres avantages économiques pour la province tout en soutenant son avenir d’énergie propre. »

Cette annonce est autorisée par le conseil d’administration de Sayona.

 

À propos de Sayona Québec

Fondée en 2016, Sayona Québec, filiale de Sayona Mining (instituée en 2000), est une compagnie junior en développement qui s’intéresse au lithium, élément clé de la fabrication des batteries lithium-ion. Le projet Authier est le premier projet de lithium de la compagnie à passer du stade de l’exploration à celui de la mise en valeur. Sayona Mining est une compagnie publique cotée à la bourse australienne sous le titre SYA.

Source : Serge Rouillier
Directeur – Développement durable
Sayona Québec
Tél. : 819-218-7830
Courriel : serge.rouillier@sayonaquebec.com

TÉLÉCHARGER LE DOCUMENT

Un forum public a été créé et mis à la disposition de toutes les personnes intéressées à discuter et à réfléchir sur les divers enjeux et opportunités liés au projet Authier.

VISITER LA PAGE FACEBOOK

Authier Lithium, parlons-en!